What would you like to search for?

Brookesia nana, on a toujours besoin du plus petit de tous

Moins de 3 cm pour la femelle, et 3 cm avec la queue pour le mâle, la taille d'une graine.

Exceptionnel de par sa miniaturisation extrême, Brookesia nana est depuis le 28 janvier 2021 le plus petit caméléon du monde et serait probablement le plus petit reptile du monde. Il a été découvert dans le massif du Sorata, au nord de Madagascar en 2012 par une équipe de scientifiques allemands et malgaches.
 
Après des études comparatives moléculaires et génétiques dans diverses universités et muséums dans le monde, la confirmation que c’est une nouvelle espèce est faite en janvier 2021. Pour le Docteur Fanomezana Mihaja Ratsoavina, l’une des scientifiques qui ont découvert cet animal, « Cet animal vit uniquement à Madagascar et nulle part ailleurs. Nous devons nous assurer que son habitat soit préservé. Au-delà de la biodiversité, cette curiosité mondiale attire de nombreuses personnes dans le monde. La protection de la nature est une priorité, et ce n’est pas seulement une question d’argent et de moyens. Je suis convaincue que l’éducation a un rôle très important. Il faut éduquer nos enfants à la nature. Il faut un niveau de vie pérenne pour les communautés locales, il faut une politique qui engage les citoyens à la nature au niveau national.»
Copyright - Frank Glaw
 
Le Brookesia nana a été découvert au cœur des forêts du nord
 
Les forêts humides d’altitude du nord sont un immense vivier de la biodiversité exceptionnelle de Madagascar entre les Régions Diana, Sofia et Sava, avec le Complexe des Aires Protégées Ambohimirahavavy Marivorahona (CAPAM). D’une superficie de 537 465 hectares, le CAPAM englobe des aires protégées comme la Réserve naturelle intégrale de Tsaratanana, les aires protégées de Bemanevika et Mahimborondro ou le corridor forestier Marojejy-Anjanaharibe sud-Tsaratànana (COMATSA). C’est au nord du COMATSA, que se trouvent les forêts du massif Sorata, où le Brookesia nana a été découvert.
 
Ensemble, ces aires protégées constituent l'un des plus grands blocs de forêt tropicale humide à Madagascar. Elles assurent l'approvisionnement en eau des régions Sava et Sofia, ainsi qu'une partie de la région Diana, à travers six principaux fleuves qui y prennent leurs sources. C’est le plus grand réservoir naturel d'eau pour le nord de Madagascar. « L’économie régionale est fortement dépendante de ces aires protégées, qui soutiennent les conditions de vie de milliers de ménages. Ces forêts sont donc non seulement précieuses sur le plan écologique, mais aussi pour leurs valeurs socio-économiques », explique Nanie Ratsifandrihamanana, Directrice du WWF Madagascar.
 
 

Les Tiny five du nord de Madagascar

Vous avez sûrement déjà entendu parlé des big five, les cinq grandes espèces de mammifères qui font la renommée des savanes d’Afrique : le lion, le léopard, le rhinocéros, l’éléphant et le buffle. Dans les forêts du nord de Madagascar, voici une liste non-exhaustive d’espèces animales uniques 
 
La Philépitte de Salomonsen est une espèce de passereau endémique, de la famille des Asity. On la trouve uniquement dans les forêts pluviales de montagne de Madagascar où elle se nourrit de nectar qu'elle extrait des fleurs avec son bec long et incurvé. Le plumage du ventre des mâles est jaune et très brillant. Elle mesure environ 10 cm.